Attentats à Paris : Alberto Pardo, déclaré mort par erreur

FRANCE 2

Dans la confusion générale qui a suivi les attentats de Paris vendredi 13 novembre, la mort d'un jeune espagnol a été annoncée à tort. Sa carte d'identité aurait été retrouvée au Bataclan.

Pendant quelques heures, sa famille a cru au pire avant d'être rassurée. Samedi 14 novembre, Alberto Pardo, 33 ans, est déclaré mort, une victime parmi tant d'autres au Bataclan. Deux jours durant, sa famille et toute l'Espagne sont sous le choc. Le jeune homme, originaire de Galice, arrive en France en 2012. Il habite d'abord à Limoges puis s'installe à Strasbourg il y a un an, et c'est en regardant Facebook qu'il découvre les messages de ses amis lui rendant hommage. Avant même de prévenir sa famille, il écrit avec humour : "Bon, je dirai qu'a priori je suis vivant, mais vu toutes les belles choses que je découvre écrites sur moi, me faire mourir n'est pas si grave".

Le soulagement

En Espagne, sa famille apprend l'incroyable nouvelle. "Nous lui avons parlé, il est vivant, tout va bien. C'est sa cousine qui a tout de suite vu son commentaire sur Facebook", confie une de ses proches. Il y a trois ans, Alberto Pardo a perdu sa carte d'identité. Selon lui, c'est peut-être ce qui explique la confusion. Cette pièce d'identité aurait pu lui être volée et retrouvée sur quelqu'un d'autre au Bataclan.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne