Un an après... l'arrestation de Salah Abdeslam

France 3

Il y aura un jour un procès des attentats du 13-Novembre. Principal accusé : Salah Abdeslam. C’est le seul survivant du commando. Il y a un an, il était arrêté en Belgique.

Le 18 mars 2016, le dernier survivant du commando des attentats de Paris est arrêté dans une opération de police en banlieue de Bruxelles. Avant d'être remis à la France, Salah Abdeslam est incarcéré à la prison de Bruges. Fin mars, son extradition vers la France est validée. Il serait prêt à collaborer avec les autorités françaises. Un espoir de comprendre enfin pour les familles des victimes. Le 27 avril, Salah Abdeslam passe sa première nuit dans la prison de Fleury-Mérogis. Il est placé dans un quartier d'isolement sous très haute sécurité.

Il aurait dû mourir

Le 20 mai, lors de son premier interrogatoire, le terroriste refuse de s'exprimer devant les juges. Une immense frustration pour ceux qui espéraient beaucoup de ses déclarations. Mi-octobre, son frère le supplie de s'exprimer. En vain. Ses avocats renoncent à le défendre. Pendant sa cavale, il aurait confié à son cousin que lui aussi devait mourir en martyre, mais que sa ceinture explosive n'avait pas fonctionné. Un an après, Salah Abdeslam dit n'avoir pas honte de ce qu'il est et n'a aucun remord.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne