Salah Abdeslam : ses conditions de détention avantageuses dénoncées

France 2

La polémique enfle autour des conditions de détention de Salah Abdeslam. Il est le seul membre encore en vie du commando jihadiste des attaques du 13 novembre.

Salah Abdeslam bénéficie-t-il de conditions de détention avantageuses ? Depuis son incarcération en avril à Fleury-Mérogis, quatre cellules lui sont dédiées. Une cellule dans laquelle il est surveillé 24h sur 24 par des caméras de surveillance. Pour des raisons de sécurité, il dispose d'une cellule de rechange. La troisième cellule est un poste de contrôle où sont disposés les écrans vidéo. La quatrième est équipée d'un rameur pour que Salah Abdeslam puisse faire du sport.

Une obligation du ministère de la Justice

Seul lui y a accès. Un dispositif qui étonne le député Thierry Solère. Suite à sa visite à la prison, il a interpellé le Garde des Sceaux. "J'ai écrit à Jean-Jacques Urvoas, pour lui demander quelles sont les motivations qui ont prévalu à cette décision de transformer une cellule dans une prison surpeuplée, pour que M. Abdeslam puisse avoir une salle de sport", explique-t-il. Selon le ministère de la Justice, proposer des activités sportives aux détenus est une obligation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne