Salah Abdeslam : les conditions de sa détention font polémique

France 2

L'unique terroriste encore vivant après les attentats du 13 novembre dispose d'une salle de sport à son usage exclusif. Les explications de France 2.

Il est le détenu le plus surveillé et isolé de France : Salah Abdeslam est incarcéré à Fleury-Mérogis depuis plus de deux mois, dans une cellule de neuf mètres carrés où il est surveillé par deux caméras de vidéosurveillance 24 heures sur 24. À côté, il y a deux autres cellules, dont l'une est dédiée au sport.

La circulaire de 2011

Le député Thierry Solère vient de visiter la prison, il s'étonne du nombre de pièces. Il a écrit au ministre de la Justice pour connaitre "les motivations qui ont prévalu à cette décision de transformer une cellule dans une prison surpeuplée pour que Monsieur Abdeslam puisse avoir une salle de sport dédiée". Le secteur de la prison où est détenu Salah Abdeslam n'est pas concerné par la surpopulation carcérale. Quant au sport, dans une circulaire de 2011, le ministère de la Justice précise que le quartier d'isolement "doit impérativement permettre l'organisation d'activités sportives".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne