La justice française valide le principe d'une remise temporaire de Salah Abdeslam à la Belgique

Ci-contre, l\'arrivée de Salah Abdeslam en France, le 20 mai 2016, dans un convoi protégé par les gendarmes du GIGN.
Ci-contre, l'arrivée de Salah Abdeslam en France, le 20 mai 2016, dans un convoi protégé par les gendarmes du GIGN. (MATTHIEU ALEXANDRE / AFP)

La justice française a validé le principe de remettre temporairement Salah Abdeslam à la Belgique, a appris franceinfo lundi soir. L'unique survivant des commandos jihadistes auteurs des attentats de Paris doit être jugé en décembre à Bruxelles.

La cour d'appel de Paris a rendu un arrêt, lundi 20 novembre, pour valider la remise temporaire de Salah Abdeslam à la Belgique au mois de décembre, a appris franceinfo de source proche du dossier, lundi 27 novembre. La date et le lieu du transfert du seul terroriste encore en vie des attentats du 13-Novembre "fait l'objet de discussions avec les autorités belges", selon cette même source. 

Jugé en décembre à Bruxelles

Salah Abdeslam, actuellement incarcéré à Fleury-Mérogis (Essonne), doit être jugé du 18 au 22 décembre à Bruxelles dans un procès lié à la fusillade qui a eu lieu avec des policiers. Elle était survenue à Bruxelles le 15 mars 2016 dans une planque qui abritait Salah Abdeslam, trois jours avant son arrestation dans la capitale belge, au terme de quatre mois de cavale.

Contre toute attente, le suspect-clé des attentats parisiens, qui reste silencieux face aux juges français, a souhaité comparaître. Il devra répondre avec un complice, Sofiane Ayari, arrêté en même temps que lui, de "tentative d'assassinat dans un contexte terroriste sur plusieurs policiers".

Vous êtes à nouveau en ligne