Attentats de Paris : Salah Abdeslam va passer sa première nuit en prison

Ce direct est terminé.

Le principal suspect des attentats de Paris est inculpé pour "meurtres terroristes et participation aux activités d'un groupe terroriste", annonce le parquet belge.

C'est une première étape. Salah Abdeslam, le suspect clé des attentats de novembre, a été inculpé pour "meurtres terroristes et participation aux activités d'un groupe terroriste", a indiqué samedi 19 mars le parquet fédéral belge. Il a ensuite été conduit à la prison de Bruges où il a été incarcéré. 

Salah Abdeslam refuse d'être extradé.  "Nous refuserons l'extradition vers la France", a déclaré son avocat Sven Mary. Il s'est exprimé après avoir pu s'entretenir "dix minutes" avec son client, qui n'a pas nié être à Paris le soir du 14 novembre. Selon le procureur de Paris, François Molins, le suspect "a affirmé qu'il voulait se faire exploser au stade de France et a fait machine arrière"

Un conseil de Défense à l'Elysée. Dès vendredi soir, le président de la République François Hollande, a annoncé la tenue d'un conseil de Défense samedi matin, à 10 heures, à l'Elysée, réunissant les ministres chargés de la sécurité et de la lutte antiterroriste. A sa sortie, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve a indiqué que l'arrestation de Salah Abdeslam était "un coup important porté à l'organisation terroriste Daech en Europe".

Quatre autres personnes arrêtées. Un complice d'Abdeslam a également été appréhendé après avoir été légèrement blessé. Il avait utilisé ces derniers mois un faux passeport syrien, au nom de Monir Ahmed Alaaj, et une fausse carte d'identité belge, au nom d'Amine Choukri. Par ailleurs, trois "membres de la famille qui hébergeait" Abdeslam à Molenbeek ont été interpellés.

Vous êtes à nouveau en ligne