Procès de Salah Abdeslam : son avocat réclame l'impartialité

Le procès de Salah Abdeslam au palais de justice de Bruxelles (Belgique), le 5 février 2018.
Le procès de Salah Abdeslam au palais de justice de Bruxelles (Belgique), le 5 février 2018. (ALEXANDROS MICHAILIDIS / SOOC / AFP)

Le seul membre encore en vie des commandos jihadistes du 13 novembre 2015 est jugé à Bruxelles, aux côtés de Sofiane Ayari, pour une fusillade en 2016 avec des policiers belges.

Le procès de Salah Abdeslam à Bruxelles a repris, jeudi 8 février, sans le principal intéressé, qui ne souhaite plus comparaître, comme l'a confirmé son avocat, Sven Mary. Ce dernier plaide en l'absence de son client. Le seul membre encore en vie des commandos jihadistes du 13 novembre 2015 est jugé aux côtés de Sofiane Ayari, pour une fusillade en 2016 avec des policiers belges. Suivez les moments forts du procès dans notre direct.

>> Fin de cavale à Molenbeek : les quatre jours qui ont permis l'arrestation de Salah Abdeslam

Salah Abdeslam de retour à la prison de Fleury-Mérogis. Salah Abdeslam a été ramené jeudi à la prison de Fleury-Mérogis (Essonne) après avoir refusé de retourner à Bruxelles. A l'ouverture de son procès, il avait revendiqué sa foi musulmane tout en se livrant à une virulente diatribe contre la justice et les médias.

Une peine de 20 ans requise. Une peine de 20 ans de prison, avec 13 ans de sûreté, a été requise à l'encontre de Salah Abdeslam et Sofiane Ayari, un Tunisien qu'il avait convoyé d'Allemagne en Belgique en octobre 2015. C'est la peine maximale prévue pour les faits jugés.

Un jugement mis en délibéré. A l'issue du procès, le jugement doit être mis en délibéré plusieurs semaines. Le procès de Bruxelles n'est qu'un préambule avant celui qui aura lieu à Paris pour les attaques du 13 novembre 2015.

Vous êtes à nouveau en ligne