Attentats de Paris : l'arrestation de Salah Abdeslam ne met pas fin à l'enquête

France 2

L'enquête sur les attentats de Paris est loin d'être terminée selon Jean-Charles Brisard.

Même si les principaux exécutants des attentats de Paris ont été arrêtés ou tués, l'enquête sur ces attaques est très loin d'être terminée. Les soutiens logistiques, ceux qui ont par exemple exfiltré Salah Abdeslam entre Paris et la Belgique après les tueries, ainsi que les principaux commanditaires sont encore en liberté : "Il reste encore un certain nombre d'individus recherchés, des soutiens logistiques en particulier ceux qui ont permis la fuite de Salah Abdeslam après les attentats. Ces individus sont toujours recherchés par les polices européennes. Par ailleurs, on n'a toujours pas retrouvé les commanditaires de ces attentats qui se situent vraisemblablement en Syrie et en Irak", déclare Jean-Charles Brisard, le président du centre d'analyse du terrorisme. 

Une procédure simplifiée pour l'extrader vers la France

La question de l'extradition de Salah Abdeslam a déjà été mise sur la table par la France. Une procédure rendue moins lourde par des accords européens : "On a une procédure simplifiée, un mandat d'arrêt européen qui est une extradition simplifiée. Il s'agit de la remise d'une personne d'un état européen à un autre état européen. Et qui est largement simplifiée par rapport aux mécanismes de l'extradition en tant que telle", affirme Jean-Charles Brisard qui a ajouté que l'arrestation de Salah Abdeslam ne changeait pas la puissance de la menace terroriste en France. Cette dernière reste très forte sur tout le territoire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne