Attentats de Bruxelles : "Ce n'est pas une surprise"

France 3

Depuis la capitale belge, Claude Moniquet, expert en terrorisme, décrypte en direct dans le Grand Soir 3 ce mardi 22 mars ces attentats qui ont eu lieu quelques jours seulement après l'arrestation de Salah Abdeslam.

Pour l'expert en terrorisme Claude Moniquet, il y a une "coïncidence de temps troublante" entre la traque de Salah Abdeslam et les attentats perpétrés ce mardi matin à Bruxelles.

Et le spécialiste d'expliquer depuis Bruxelles : "Abdeslam est arrêté vendredi dernier. Il y a une semaine, il avait été raté dans un appartement où il ne devait pas se trouver et où on trouve deux détonateurs donc ça veut dire qu'il y a des bombes quelque part dans le circuit. Tout ça, ainsi que les armes découvertes, me fait croire qu'il était dans la préparation de quelque chose qui pourrait être ces attentats survenus ce matin".

Des attentats inévitables

Claude Moniquet estime que la Belgique a suffisamment apprécié la menace terroriste : "Mi-janvier, les policiers belges ont abattu deux terroristes qui préparaient un attentat pour le lendemain. Une semaine après les attentats du 13-Novembre, la police gèle Bruxelles pour éviter un attentat et recherche une dizaine d'hommes lourdement armés". Pour lui, "ce n'est pas une surprise" que ces attentats aient eu lieu. "La police a fait ce qu'elle pouvait. Mais il n'y a pas d'assurance 100% contre le terrorisme".

Le mode opératoire fait sens pour l'expert en terrorisme, car "des explosifs dans des valises, ça permet de cacher beaucoup plus d'explosifs qu'une ceinture, 20-30-40 kilos d'explosifs contre 2-3-5 kilos. Les terroristes cherchaient à tuer le plus d'innocents possible".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne