13 novembre : un an après, Élisabeth Boissinot, mère d'une victime, témoigne

FRANCE 2

À quelques jours de l'anniversaire des attentats du 13 novembre, France 2 a décidé de recueillir différents témoignages de proches de victimes notamment.

Dans quelques jours, cela fera un an qu'Élisabeth Boissinot a perdu sa fille Chloë à la terrasse du bar Le Carillon. Avec sa famille, elle est venue se recueillir sur les lieux du drame. Pour la première fois, ils sont venus tous ensemble à Paris. La grand-mère de Chloé n'était jamais venue sur les lieux de la fusillade.

"J'ai l'impression de la retrouver un petit peu"

Élisabeth Boissinot, elle, s'est recueillie plusieurs fois sur cette terrasse. Revivre les derniers instants de sa fille dit-elle, allège sa douleur. "Elle me manque énormément. Là, ça va faire un an, c'est immense. Quand je retrouve les lieux où elle a pu être, j'ai l'impression de la retrouver un petit peu", explique-t-elle. Chloë Boissinot avait 25 ans. Elle avait quitté Poitiers pour Paris sept ans plus tôt. Le Carillon était son QG. Les familles des victimes, les survivants, Hassen Kemache, le responsable du bar, les accueille toujours avec la même bienveillance. "On pleure au début, on boit un petit verre, on passe à autre chose", explique le jeune homme. Ici, le 13 novembre dernier, 15 personnes sont mortes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne