Attaque de Londres : au lycée de Concarneau, les élèves choqués

FRANCE 3

Au lendemain de l'attaque à Londres (Royaume-Uni), le lycée Saint-Joseph de Concarneau (Finistère) est sous le choc.

À l'heure de la rentrée des classes, les élèves du lycée Saint-Joseph de Concarneau (Finistère) ont le coeur lourd ce jeudi matin. Ils ont appris mercredi soir que trois de leurs camarades ont été blessés dans l'attentat de Londres. Ils ont été fauchés sur le pont de Westminster. "Je suis choqué", confie un élève qui se veut tout de même rassurant : "Ils ne sont plus en état critique."

Une cellule médico-psychologique ouverte

Deux classes de secondes participaient à ce voyage linguistique, un séjour organisé chaque année dans l'établissement. Ce jeudi matin, certains professeurs arrivent avec une certitude : ils devront être à l'écoute de leurs élèves. Une cellule médico-psychologique a aussi été mise à disposition des élèves. Les parents des jeunes blessés sont partis à Londres dès mercredi soir. Les trois élèves sont, eux, toujours hospitalisés dans un hôpital londonien. Leur vie n'est pas en danger, mais deux d'entre eux souffrent de lourdes fractures.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne