Terrorisme : les vacances malgré la menace

France 2

L'attentat de Nice est intervenu dans une des villes les plus touristiques de France, au cœur des vacances. 

L'émotion suscitée par l'attentat de Nice a jeté un froid dans certaines stations. Une équipe de France 2 s'est rendue dans l'Hérault et en Charente-Maritime.
Des pistolets mitrailleurs et des gilets par balles au milieu des parasols et des serviettes de plage. Même si les gendarmes patrouillaient déjà sur les lieux de vacances, depuis l'attentat de Nice ils sont plus armés et plus nombreux. "Ça fait un peu bizarre parce qu'habituellement, quand on est en vacances, on ne pense pas à la police. Avec ce qu'il s'est passé, je ne dirais pas que ça rassure, mais ça montre une présence", dit un vacancier à Palavas-les-Flots (Hérault).

Sensation de malaise

Plus loin sur le sable ou le front de mer, d'autres familles et une même sensation de malaise. "C'est rassurant, mais en même temps, c'est illusoire. On n'est pas à l'abri, n'importe qui, n'importe où, mais la présence des gendarmes est rassurante et leur travail immense", estime une femme.
Sur le littoral atlantique, les vacanciers tentent autant que possible de penser à autre chose. "On évite un petit peu les endroits où il y a beaucoup de monde, où il y a la foule, mais on essaye tout de même de passer des vacances tranquilles et profiter", confie une autre femme, à La Rochelle (Charente-Maritime).

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne