Témoignage : "On a vu un vrai désastre" le 14-juillet à Nice

FRANCE 3

Brian Battin a survécu à l'attentat de Nice le 14-juillet, mais il est rentré chez lui, à Limoges (Haute-Vienne), très choqué.

Dernières images insouciantes : le feu d'artifice. En les regardant, Brian Battin reconnaît une passante. Quelques instants plus tard, il posera un drap sur son corps. Le jeune homme était au bout de la promenade des Anglais, là où le camion a commencé son périple meurtrier. "Quand un camion de 19 tonnes est lancé, pour l'arrêter, c'est impossible. La police a fait ce qu'il y avait à faire, mais c'est quand même sur 2 km qu'il a balayé beaucoup de gens", dit-il, la voix emprunte d'émotion.

"On a recouvert des corps"

Réflexe salvateur, Brian, son frère, un cousin et un ami se réfugient sur la plage. "On est remonté, on a vu un vrai désastre. On a essayé d'aider des gens du mieux que l'on pouvait. On a recouvert des corps. J'ai eu une maman qui m'a dit que son bébé ne la réveillera plus le matin, ça fait mal d'entendre ça", explique-t-il. Brian quitte Nice dès le lendemain, il a besoin de se réfugier chez lui à Limoges (Haute-Vienne) pour tenter d'oublier. Aujourd'hui, Brian a besoin d'une réponse rapidement. Il veut savoir pourquoi un homme a bouleversé sa vie et détruit des centaines un 14-juillet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne