Réservistes : l'appel de François Hollande

France 2

Après la prolongation de l'état d'urgence, l'autre mesure forte du gouvernement pour lutter contre le terrorisme, c'est la mobilisation des réservistes. France 2 est allée à la rencontre de certains de ces jeunes volontaires qui s'engagent pour la France.

Dans ce centre militaire de région parisienne, cette année, il y a 260 nouvelles recrues soit deux fois plus que l'année dernière avant les attentats du Bataclan (Paris). Sous les treillis, ces futurs réservistes sont des civils pour lesquels cette arrestation deviendra peut-être demain une situation réelle. Des médecins, des agents immobiliers ou des étudiants plus déterminés que jamais à s'engager dans la réserve après les attentats.

15 jours de préparation militaire

"J'avais déjà fait les démarches, mais évidemment que ce genre d'événements me donne encore plus envie et me renforce dans mes motivations pour rejoindre la réserve", indique Alexis, étudiant en droit et aspirant réserviste. 15 jours de préparation militaire intensive pour maîtriser le tir et les principales techniques d'intervention. A l'issue de ce stage, tous les réservistes jugés aptes pourront être mobilisés du côté des gendarmes. Aujourd'hui, les réservistes sont plus de 50 000. Le gouvernement en espère 10 000 de plus.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne