Nice : vivre avec le traumatisme

France 3

Il y a un an, Laëtitia, Pascal et leur fille échappaient de peu à la mort sur la Promenade des Anglais. Reconnus comme des victimes de l'attentat, ils n'étaient pas revenus sur les lieux depuis.

C'est à l'occasion de l'hommage aux victimes que Laëtitia, Pascal et leur fille Ornella ont remis les pieds pour la première fois sur la Promenade des Anglais, un an après l'attentat qui a fait 86 morts et des centaines de blessés.

Ils faisaient partie des 30 000 personnes qui célébraient la fête nationale sur l'avenue niçoise et ont vu le camion conduit par Mohamed Lahoueij Bouhlel passer à seulement trois mètres d'eux.

"J'aurais aimé qu'un inconnu me donne la main"

Alors que la foule fuit, Laëtitia et Pascal décident de mettre leur fille en sécurité sur la plage avant de revenir aider les blessés. "J'ai les images en tête [...] Pour moi, pour l'instant, la Promenade des Anglais est un cimetière", confie Pascal, encore très ému.

"Si j'avais été blessée sur ce trottoir, j'aurais aimé qu'un inconnu me donne la main", explique Laëtitia pour justifier le choix du couple de rester sur les lieux de l'attentat juste après les faits.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne