Nice : la douleur des victimes

FRANCE 2

Un hommage national sera rendu aux victimes de l'attentat du 14 juillet à Nice, samedi 15 octobre. France 2 a rencontré une femme qui a perdu sa mère et son amie dans cet attentat.

Il a fallu plusieurs semaines à cette jeune femme, pour réussir à remarcher le long de la Promenade des Anglais. Le soir du 14 juillet, elle y a perdu sa mère, âgée de 71 ans. Ce fut la nuit la plus longue de sa vie. "C'est une femme qui vivait pour ses enfants, elle était juste venue pour passer des vacances", explique-t-elle. Sa mère était venue d'Algérie, profiter de quelques semaines de sa famille. Comme chaque année, ils assistaient au feu d'artifice sur la Promenade. En fin de soirée, la jeune femme s'écarte pour rattraper sa petite fille qui s'est mise à courir, et c'est à ce moment-là que le camion surgit : "J'ai senti le souffle du camion sur mes cheveux quand il est passé, je me suis retournée, et j'ai vu ma mère par terre".

Suivie par un psychologue, elle a repris le travail

De cette nuit, cette femme veut retenir l'image de ces niçois qui lui ont tenu compagnie jusqu'au petit matin quand elle veillait encore le corps de sa mère. "Ils sont restés des heures et des heures avec moi, c'était dur, mais ils ont été présents, ils pleuraient avec moi", relate-t-elle. La jeune femme a également perdu l'une de ses amies très proches ainsi que le fils de cette dernière. La cérémonie d'hommage, elle tient à y assister pour qu'aucune victime ne soit oubliée. Suivie par un psychologue, elle a repris le travail il y a quelques semaines et à la demande de sa petite fille, elle a retrouvé le chemin de la plage pour résister.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne