Nice : des blessés toujours meurtris

FRANCE 2

Il y a un an, 86 personnes trouvaient la mort sur la promenade des Anglais. Un attentat qui a fait également de nombreux blessés. Leur reconstruction est autant physique que psychologique.

Carolina Montino n'a jamais renoncé à ses balades sur ce trottoir où elle a vécu l'enfer, percutée par le camion du terroriste. Les semaines qui suivent, cette Argentine installée à Nice (Alpes-Maritimes) les vit entre quatre murs.

Quatre longs mois d'hospitalisation pour soigner ses multiples fractures. Jour après jour, semaine après semaine, Carolina Montino retrouve l'usage de ses bras et de sa jambe. Peu à peu, le corps se reconstruit, mais dans la tête, il reste beaucoup de blessures.

Une personne toujours hospitalisée

Quand certains restent hantés par le traumatisme psychologique, pour d'autres la guérison du corps passe avant tout. Greg Krentzman est Américain. Le 14 juillet 2016, un homme le transporte à l'hôpital, sa jambe est gravement touchée.

Durant presque sept mois, il subit opération sur opération, impossible de rentrer dans son pays. Sur les murs de sa chambre, les mots de ses enfants lui donnent la force d'avancer.

Au total, 458 personnes ont été blessées ce soir-là. L'une d'entre elles est toujours hospitalisée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne