Attentat de Nice : les héros anonymes

Des centaines de vies ont basculé le soir de l'attentat de Nice (Alpes-Maritimes). Une famille témoigne.

Un an déjà que le cours de leur vie s'est figé. Reconnus victimes de l'attentat de Nice (Alpes-Maritimes) Laetitia Robbe, Pascal Gonzales et leur fille Ornella se rendent à l'hommage à l'autre bout de la ville. Pour la première fois, ils empruntent à nouveau le front de mer de la Promenade des Anglais. Ils faisaient partie des 30 000 Niçois qui célébraient le 14-Juillet. Ce soir-là le camion meurtrier passe à 3 mètres d'eux.

Ils ont choisi d'aider

"On a simplement entendu du bruit et plusieurs "boum". On s'est retournés et en fin de compte on voyait les gens en train de voler de partout. On a décidé de venir aider", explique le père de famille. La foule fuit, eux mettent leur fille en sécurité la plage et reviennent aider les blessés. Ces héros anonymes se mêlent aux victimes. Ils sont toujours suivis par un psychologues. Le chemin est encore long.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne