Attentat de Nice : le traumatisme du 14-Juillet pour les enfants

FRANCE 3

Il y a un an, la vie de ces enfants a basculé, ils ont assisté à l’horreur de l’attentat de Nice, le 14-Juillet. Aujourd’hui, ils racontent leur traumatisme.

Le foot pour apaiser la douleur. Le 14-Juillet dernier, Andrew, 5 ans, et Amaury, 7 ans, étaient sur la Promenade des Anglais, à Nice (Alpes-Maritimes), heureux d’assister au feu d’artifice. Mais leur mère, fauchée par le camion du terroriste, décède ce soir-là. Andrew, lui, est blessé. Andrew et Amaury se reconstruisent peu à peu grâce à la présence et à l'amour de leur père. Mais il a fallu reconstruire une vie à trois.

Témoins de l'attentat

Comme Andrew et Amaury, de nombreux enfants ont perdu un être cher. D'autres, encore plus nombreux, ont été témoins de l'attentat. C'est le cas d'Ornella, qui a assisté à des scènes d'horreur. Ses émotions, Ornella a appris à les dompter, mais dans la famille, plus rien ne sera jamais comme avant. Pour l'aider, elle est suivie par un pédopsychiatre. Comme Ornella, 2 000 enfants ont reçu l'aide de l'hôpital Lenval de Nice. Dix victimes avaient entre deux et 17 ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne