Attentat de Nice : des victimes en quête de réponses

FRANCE 2

Les juges antiterroristes en charge de l'enquête sur l'attentat de Nice rencontrent pour la première fois cet mardi 27 juin les blessés ou les proches des personnes tuées le 14 juillet dernier, pour faire le point sur l'enquête.

Ce 14 juillet 2016, après le feu d'artifice, un camion de 19 tonnes s'engage sur la Promenade des Anglais, à Nice (Alpes-Maritimes). Il sera arrêté plus de deux kilomètres plus loin. Dans sa course criminelle, 86 morts, 450 blessés. Le terroriste est abattu. Qui l'a aidé ? Comment a-t-il préparé son action ? Quelles sont ses relations avec Daech ? Pourquoi la police n'a pas remarqué ses nombreux repérages ? Ils seront près de 200 à rencontrer ce mardi 27 juin les juges d'instruction, à écouter les avancées de l'enquête, à se replonger dans la nuit du drame.

Une audience à huis clos

Ce moment judiciaire exceptionnel, après un exposé de l'enquête des magistrats, permettra également aux parties civiles de poser des questions. "Cette audience exceptionnelle va se tenir à huis clos, sous protection judiciaire, explique Olivier Théron, envoyé spécial du 13 heures de France 2 à Nice. Elle commencera à 14h30 et il n'est pas prévu d'heure de fin pour permettre aux victimes de poser toutes les questions qui les obsèdent."

Vous êtes à nouveau en ligne