Attentat de Nice : 2 363 victimes ont été ou vont être indemnisées, annonce le Fonds de garantie

Le mémorial en hommage aux victimes de l\'attentat du 14 juillet 2016, dans les jardins de la villa Masséna à Nice.
Le mémorial en hommage aux victimes de l'attentat du 14 juillet 2016, dans les jardins de la villa Masséna à Nice. (MAXIME BACQUIÉ / FRANCE-BLEU AZUR)

Il s'agit de personnes décédées, blessées ou traumatisées lors de l'attaque terroriste du 14 juillet 2016, sur la promenade des Anglais.

2 363 victimes de l'attentat de Nice du 14 juillet 2016 ont bénéficié ou vont bénéficier d'une indemnisation, indique le Fonds de garantie des victimes d'actes de terrorisme et d'autres infractions (FGTI), jeudi 9 juillet dans un communiqué. Dans le détail, sont concernés : "469 proches de victimes décédées, 267 victimes blessées et leurs proches, et 1 627 victimes traumatisées". L'indemnisation a été finalisée pour trois quarts des victimes, précise le Fonds de garantie.

Le 14 juillet 2016, Lahouaiej Bouhlel, un chauffeur-livreur tunisien de 31 ans, a tué 86 personnes et en a blessé 450 autres en lançant son camion sur la foule présente sur la promenade des Anglais après le feu d'artifice de la fête nationale, selon un mode opératoire préconisé par l'organisation État islamique

Vous êtes à nouveau en ligne