Attaque de Nice : indemniser les victimes

FRANCE 3

Le 14 juillet 2016, des milliers de personnes se trouvaient sur la promenade des Anglais à Nice (Alpes-Maritimes) quand l'attaque terroriste a eu lieu. La souffrance des victimes est aujourd'hui toujours difficile à vivre.


Les coups de feu, la panique et les corps ont marqué de nombreuses personnes sur la Promenade des Anglais il y a un an à Nice (Alpes-Maritimes). Flora Spinelli est choriste, elle se produit sur scène le 14 juillet dernier lorsqu'elle voit la camionnette du terroriste arriver. Depuis, ses blessures sont invisibles. Pour faire reconnaître son statut de victime, elle doit prouver son traumatisme. En février, une association d'aide aux victimes lui a appris qu'elle pouvait être indemnisée. Elle touche 10 000 euros, une aide utile pour ses enfants.

Comment quantifier le malheur ?

Souffrance psychologique pour certains, blessures physiques ou décès d'un proche pour d'autres, les cas de traumatismes sont nombreux. Comment quantifier le malheur ? Comment dénombrer les victimes ? Plus de 2 900 dossiers ont été déposés auprès du fonds de garantie des victimes du terrorisme. Seule la moitié a commencé a être indemnisée. Pour certains, les critères sont trop restrictifs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne