14-Juillet : Nice renoue avec le feu d'artifice

Trois ans après l'attentat survenu sur la promenade des Anglais, le 14 juillet 2016 à Nice (Alpes-Maritimes), la ville organise, samedi 13 juillet, un feu d'artifice. La date a été choisie à la demande des associations de familles de victimes.

Une promenade des Anglais déserte, placée sous haute surveillance. Samedi 13 juillet au soir, le feu d'artifice pour la fête nationale est de retour à Nice (Alpes-Maritimes). Une renaissance après l'attentat du 14 juillet 2016. Mais pour ceux qui ont été touchés de près, même trois ans après, les stigmates restent profondément ancrés. C'est le cas de Margot et Kamel. Le soir du drame, ils ont perdu leur fille de deux ans et demi. "Que ça fasse trois ans, ou plus, moins... Pour nous c'est pareil. Je pense que l'on vit chaque jour comme un lendemain d'attentat", déclare Margot.

Un long travail de résilience

Nombreux seront les proches de victimes à ne pas assister à ce feu d'artifice chargé de souvenirs trop douloureux, symbole d'une mémoire traumatique omniprésente. Thierry Vimal, lui, a perdu sa fille, âgée de douze ans. "La mémoire traumatique c'est une mémoire qui ne se modifie pas et qui revient. C'est comme si vous étiez dans le moment", indique-t-il. Pour les autres, assister à ce feu d'artifice sera vécu comme une étape importante dans ce long travail de résilience.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne