Trappes : question sur une revendication

France 3

Stéphanie Desjars en direct de Trappes (Yvelines) fait le point sur l'enquête après le drame survenu jeudi 23 août qui a fait deux morts.

Après le drame survenu ce jeudi 23 août à Trappes (Yvelines), où deux personnes sont mortes et une troisième blessée gravement, "le pôle antiterroriste de Paris ne s'est pas saisi de l'affaire, c'est le service de police judiciaire et le parquet de Versailles qui mènent cette enquête. Les enquêteurs vont donc devoir établir le mobile exact du drame de Trappes", explique la journaliste Stéphanie Desjars en direct de la ville. "Kamel S. était bien fiché pour apologie du terrorisme, mais ce matin à Trappes, c'est bel et bien sa mère et sa soeur qu'il a poignardées à mort, avant de s'en prendre à une passante. Une tuerie que les autorités considèrent plutôt comme un drame familial réglé dans un bain de sang par un déséquilibré".

Un coup de bluff de la part de l'organisation État islamique

Après la tuerie, "si l'organisation État islamique s'est empressée ce matin de revendiquer une attaque terroriste, cela pourrait être un simple coup de bluff d'une organisation en mal de visibilité depuis qu'elle a été militairement défaite", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne