Trappes : pourquoi l'EI a-t-il revendiqué l'attaque ?

France 3

Les enquêteurs estiment que c'est un coup de folie qui a conduit Kamel S. à assassiner sa mère et sa soeur jeudi 23 août. Pourtant, cette attaque a été revendiquée par l'organisation État islamique. À quoi correspond cette stratégie ? Éléments de réponses.

Il faudra à peine 57 minutes à Daesh pour revendiquer l'attaque de Trappes (Yvelines) via son organe de propagande. Pourtant, les enquêteurs privilégient très vite la thèse du différend familial. S'agit-il d'une revendication opportuniste ? Elle intervient en tout cas au lendemain de l'appel d'Al Baghdadi, le leader de l'Etat islamique. Il exhorte ses partisans à frapper pour terroriser l'Occident.

Une organisation en déroute

Car Daesh est une organisation en déroute. Le groupe terroriste a perdu plus de 85% de son territoire et ne conserve que quelques zones désertiques. Avec 100 000 combattants à son apogée, l'EI n'en compterait plus que 5 000 selon les renseignements américains. À Las Vegas (États-Unis) en octobre 2017, un homme tire dans la foule d'un concert et tue 58 personnes. Daesh revendique, mais selon le FBI, il n'y a aucun lien entre l'assaillant et le groupe djihadiste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne