Assassinat du père Hamel : sa sœur témoigne

FRANCE 3

La petite ville de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime) près de Rouen devient tristement célèbre suite à l'assassinat du père Hamel égorgé par deux djihadistes. Une cérémonie de commémoration aura lieu mercredi. Sur place, des proches du prête ont décidé de sortir du silence.

Un an après, Roselyne Hamel a décidé de se confier sur la mort de son frère, le père Jacques Hamel. Elle se trouvait à quelques centaines de mètres de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime) lorsqu'il a été assassiné. Ils devaient partir en vacances ensemble quelques jours plus tard pour fêter sa retraite. Chaque matin, elle repense aux derniers instants de son frère. "Pas de colère, pas de haine, ce n'est pas dans notre vocabulaire, dans notre esprit. Mais j'imagine Jacques là-bas étendu avec ses blessures. Et je me demande ce qu'il a pensé au moment où il allait partir. A-t-il pensé, une fraction de seconde, à la tristesse que nous allions éprouver puisque nous l'attendions à sa demeure".

Une procédure de béatification en cours

Ici devant l'hôtel où son frère est tombé, elle se souvient d'une discussion qu'ils ont eue quelques heures avant sa mort. "Je discutais avec lui avant le drame de ce qui était arrivé à Nice et il disait 'quand ça va s'arrêter'. En même temps que je pense au drame de mon frère, je pense à tous ces massacres d'innocents du 14 juillet et du Bataclan". Soeur Danielle, qui était présente aux côtés du frère Hamel le jour du drame, va témoigner en procès en béatification du père Jacques Hamel. Si la procédure aboutie, il sera alors considéré comme bienheureux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne