Tour Eiffel : le Parquet antiterroriste saisi

L’arrestation d’un homme armé d’un couteau à la tour Eiffel a pris une nouvelle dimension. La section antiterroriste du Parquet s’est saisie de l’enquête. L’individu qui présente de lourds précédents psychiatriques a déclaré vouloir commettre un attentat. 

Il est environ 23h30 quand l’assaillant bouscule un militaire pour franchir un portique de sécurité de la Tour Eiffel à Paris. Il sort alors un couteau et invoque Allah puis tient des propos menaçants. Dès que les militaires lui ordonnent de poser son arme, il s’exécute sans résister et est immédiatement interpellé. Le site de la Tour Eiffel est alors bouclé et inspecté. À 00h30, tout le monde est évacué.

Un homme de 18 ans français né en Mauritanie

L’assaillant est un homme de 18 ans, français, né en Mauritanie avec des antécédents psychiatriques lourds au point qu’il est interné dans un hôpital depuis quelque mois. Samedi soir, il était en permission de sortie. Dans un premier temps, le Parquet ne retient pas la piste terroriste. Mais en garde à vue, l’homme déclare qu’il voulait commettre une attaque contre un militaire. La section antiterroriste est alors saisie mais l’état psychiatrique de l’assaillant intrigue sérieusement les enquêteurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne