Terrorisme : trois personnes en garde à vue

France 3

Notre journaliste, Sophie Neumayer, en direct de la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire, revient sur les possibilités d'une éventuelle complicité concernant l'attaque au couteau de Paris.

Les enquêteurs recherchent toujours d'éventuels complices à l'attaque au couteau survenue à Paris. "Les enquêteurs cherchent notamment à savoir si Akim, l'ami d'enfance de Khamzat Azimov, a pu avoir connaissance de son projet d'attentat. Les deux hommes étaient très liés. Ils avaient le même âge, les mêmes origines. Ils sont tous les deux fichés S et ils ont été entendus en même temps il y a tout juste un an par les services de renseignement, dans le cadre d'une autre affaire au sujet d'une jeune femme radicalisée qui voulait partir en Syrie et qui envisageait d'épouser l'un ou l'autre", explique la journaliste.

Des parents dépassés

L'ami de l'assaillant, Karim, doit être transféré dans la journée dans les locaux de la DGSI, alors que les parents du terroriste se trouvent toujours ici, dans la section antiterroriste de la  police judiciaire de Paris. "Les parents semblent dépassés, aucun signe de radicalisation n'a été trouvé chez eux lors de la perquisition", souligne la journaliste Sophie Neumayer, en direct de la sous direction antiterroriste de la police judiciaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne