France 2

Cellule islamiste de Cannes-Torcy : un procès terroriste hors norme s'ouvre à Paris

Arrêtés à la fin de l'année 2012, dix des vingt terroristes présumés sont depuis incarcérés dans différentes prisons de la région parisienne. Sans profession pour la plupart, ils sont âgés de 23 à 33 ans. Sept autres accusés comparaissent libres, seulement placés sous contrôle judiciaire.

"Imposer le khalifat et la charia en France"

Le 19 janvier 2012, une grenade est lancée contre une épicerie casher à Sarcelles (Val-d'Oise). Par chance, l'attentat ne fait qu'un seul blessé léger. L'enquête démontrera que le groupe arrêté à Strasbourg (Bas-Rhin), à Cannes (Alpes-Maritimes) et à Torcy (Seine-et-Marne) dans la région parisienne avait de nombreux projets d'attentats. Pour certains, cette filière jihadiste annonçait les attentats de 2015. Ainsi Maître Pascal Markowicz, avocat de la partie civile, estime que "la base commune est l'islamisme radical, la volonté de détruire nos valeurs républicaines et d'imposer le khalifat et la charia en France." La plupart des terroristes présumés sont des amis d'enfance fréquentant la même mosquée à Cannes ou à Torcy. Certains d'entre eux se sont rendus également en Syrie.

Le JT
Les autres sujets du JT
plus