Anis Amri : les ratés de la chasse à l'homme

FRANCE 3

Anis Amri est mort ce vendredi 23 décembre, mais l'enquête continue pour savoir s'il a bénéficié de complicités et comment il a pu quitter le pays sans être inquiété.

Pour Josselin Debraux, envoyé spécial de France 3 à Berlin, "il y a eu des ratés dans cette chasse à l'homme, c'est une certitude, puisque dès mardi matin, les autorités allemandes ont mis la main sur un passeport et des documents d'identité, documents qui appartiennent à Anis Amri. Pourtant, la police va se focaliser sur une autre piste, celle qui mène à un demandeur d'asile pakistanais qui sera finalement relâché et innocenté quelques heures plus tard".

Un avis de recherche lancé trop tardivement

"Dans la nuit de mardi 20 à mercredi 21 décembre, un avis de recherche européen est finalement lancé contre Anis Amri", rappelle Josselin Debraux, "mais il est trop tard, car le suspect tunisien a plus de trente heures pour disparaître et prendre la fuite. Alors comment la police allemande a pu perdre autant de temps dans un dossier aussi sensible et surtout, de quelles complicités Anis Amri a-t-il pu bénéficier pour quitter l'Allemagne ? Autant de questions qui restent ce soir toujours en suspens."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne