Suicide d'un enseignant : colère et émotion dans sa commune

FRANCE 2

Jean Willot, 57 ans, a mis fin à ses jours le 15 mars dernier après avoir appris qu'une plainte avait été déposée par la mère d'un de ses élèves.

Une marche blanche, pour réhabiliter la mémoire de leur collègue, de leur ancien professeur. Jean Willot avait 57 ans, il était enseignant en région parisienne. Il s'est suicidé après avoir appris que la mère d'un élève portait plainte contre lui pour violences aggravées sur mineur. Devant l'école où il enseignait, l'émotion de près de 2 000 personnes.

50 plaintes par an contre les enseignants dans le Val-d'Oise

Convoqué par l'inspection académique à la suite de la plainte déposée contre lui, Jean Willot ne s'est pas rendu à l'entretien. Son corps a été découvert le 15 mars dans une forêt. Un suicide qui réveille un profond malaise dans un département où 50 plaintes par an sont déposées en moyenne contre les enseignants. "On devient très inquiet à la moindre chose", confie une enseignante. Une enquête est toujours en cours au sein de l'éducation nationale pour tenter de comprendre le déroulement des faits. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne