Seine-Saint-Denis : des écoles en grève après le suicide d'une enseignante

FRANCE 2

La moitié des écoles de la Seine-Saint-Denis seront en grève jeudi 3 octobre. Une mobilisation pour lancer un cri d'alerte après le suicide de Christine Renon, directrice, samedi 21 septembre dernier.

Christine Renon a mis fin à ses jours dans son école de Pantin (Seine-Saint-Denis). Cette directrice avait auparavant écrit une lettre envoyée à son inspecteur, son syndicat et à une quinzaine de collègues. "Je me suis réveillée épouvantablement fatiguée, épuisée après seulement trois semaines de rentrée. Les directeurs sont seuls ! (...) Ils sont particulièrement exposés et on leur en demande de plus en plus sans jamais les protéger", confiait-elle. Jeudi 26 septembre, les parents et les enseignants de l'école, tous très choqués, ont tenu à lui rendre hommage.

Accumulation de tâches administratives

Dans son courrier, Christine Renon dénonce l'accumulation de tâches administratives qui la détournent de son métier. Elle accuse sa hiérarchie de laisser les directeurs seuls dans les moments de crise. Contacté mercredi 2 octobre, le ministère de l'Éducation nationale n'a pas souhaité s'exprimer. Plusieurs syndicats ont appelé les enseignants à se mettre en grève jeudi 3 octobre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne