Savoie : la garde à vue du suspect de l'incendie mortel à Courchevel prolongée

L\'incendie dans un immeuble de la station le 20 janvier 2019 avait fait deux morts et plus d\'une douzaine de blessés.
L'incendie dans un immeuble de la station le 20 janvier 2019 avait fait deux morts et plus d'une douzaine de blessés. (SYLVAIN MUSCIO / MAXPPP)

Le drame avait fait deux morts, deux saisonniers, et 25 blessés, dont quatre graves, en janvier dernier.

La garde à vue de l'homme d'une trentaine d'années, suspecté d'avoir joué un rôle dans l'incendie criminel qui a fait deux morts et quatre blessés graves dans la nuit du 20 au 21 janvier dernier à Courchevel (Savoie), a été prolongée mercredi 27 mars, selon les informations recueillies par France Bleu Pays de Savoie.

Le suspect est un dealer de la région de Montpellier. Il a été interpellé à la mi-mars à la frontière franco-espagnole et avait été placé en garde à vue. Cet homme au casier judiciaire déjà très rempli se fournissait en drogue en Espagne. Ses empreintes auraient été identifiées sur le pistolet automatique retrouvé dans la neige, juste après l'incendie de Courchevel.

Une dispute sur fond de trafic de drogue

D'après les éléments que France Bleu Pays de Savoie a pu recueillir, c'est un différend pour de la drogue qui serait à l'origine du drame. Si le dealer vient dans la station de ski, c'est d'abord pour tenter de reconquérir son ancienne compagne, saisonnière à Courchevel et qui logeait dans le bâtiment détruit. Mais une fois sur place, il trouve deux hommes pour revendre de sa cocaïne dans la commune.

Le soir de l'incendie, une bagarre éclate sur un parking. Le dealer estime que ses revendeurs tentent de l'arnaquer. Il les menace avec son arme en frappant l'un d'entre eux à la tête. L'autre parvient à le désarmer et se réfugie dans son logement, au second étage de la résidence des saisonniers. C'est là que, pour le faire sortir, le dealer aurait mis le feu. Voyant que le feu prenant rapidement de l'ampleur, il aurait pris la fuite.

Le revendeur a quant à lui échappé aux flammes et s'est débarrassé de l'arme. Une arme retrouvée peu après et décisive pour permettre aux enquêtes de remonter jusqu'au suspect, qui a été placé en garde à vue à Chambéry.

Vous êtes à nouveau en ligne