Saint-Denis : six mineurs mis en examen après les incidents au lycée Suger

Le lycée Suger de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) a été évacué, mardi 7 mars, après une matinée de violences.
Le lycée Suger de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) a été évacué, mardi 7 mars, après une matinée de violences. (MAXPPP)

Ils sont soupçonnés d'avoir participé aux violences qui ont été commises mardi 7 mars. Deux autres mineurs ont été placés, jeudi, sous le statut de témoin assisté.

Six mineurs ont été mis en examen et deux autres ont été placés sous le statut de témoin assisté, jeudi 9 mars, dans le cadre de l'enquête sur les incidents survenus il y a deux jours au lycée Suger de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), a appris franceinfo de source proche du dossier. Ils ont été entendus jeudi par un juge des enfants.

Ils sont mis en examen pour les chefs de "participation à un attroupement sans arme malgré la sommation de déguerpir", "violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique", "rébellion" ou "outrage". Tous ne sont pas mis en examen pour les quatre chefs. Certains pour un seul, d’autres pour plusieurs. 

55 personnes interpellées

Ce jour-là, mardi 7 mars, un groupe de jeunes s'était introduit dans l'établissement, tentant d'y mettre le feu dans trois endroits distincts. Ils ont ensuite répandu de l'essence dans l'un des bâtiments.

Après l'évacuation des élèves, des fonctionnaires de police ont été pris à partie par plusieurs individus armés de pierres, de mortier, d'explosifs ou encore de cocktails Molotov. Cinquante-cinq personnes avaient été interpellées aux abords du lycée et placées en garde à vue. La plupart ont été relâchés quelques heures.