Saccage à Juvisy-sur-Orge: "Des individus sont venus régler leurs comptes avec une personne bien précise"

Porte d\'entrée vandalisée, présentée sur la page Facebook Juvisy c\'est vous.
Porte d'entrée vandalisée, présentée sur la page Facebook Juvisy c'est vous. (FACEBOOK)

Une bande armée a saccagé un quartier de Juvisy-sur-Orge, en Essonne, dans la nuit de samedi à dimanche. Des individus de 17 à 22 ans ont été placés lundi en garde à vue, selon le secrétaire régional du syndicat Alliance police qui évoque un règlement de compte. 

Après le saccage du quartier du Plateau à Juvisy-sur-Orge (Essonne), une enquête est ouverte. "Plusieurs gardes à vue sont toujours en cours et concernent des individus âgés de 17 à 22 ans", explique Claude Carillo, secrétaire régional du syndicat Alliance police, sur franceinfo. "Il y a eu des interpellations et le service enquête vérifie les déclarations de chacun" ajoute-t-il. 

Il s’agirait d’un règlement de comptes entre quartier. "Des individus provenant d’une autre ville proche sont venus régler leurs comptes avec une personne bien précise, armés de barres de fer" explique le syndicaliste. Et il ajoute : "Ils sont rentrés dans un domicile mais se sont trompés d’individus et d’appartement."

Des patrouilles de police dans le quartier du Plateau

Les policiers sont intervenus et ont procédé au contrôle des individus qui se trouvaient dans le bus. "On a pu intervenir dans des délais raisonnables parce qu’il n’y a qu’une seule patrouille pour tout le 'Plateau' au commissariat de Juvisy" indique Claude Carillo. "Et heureusement qu'il y avait encore deux patrouilles supplémentaires."

Malgré tout, Claude Carillo déplore le manque d’effectif au sein de la police. "À cause du manque d’effectif, on ne peut plus être partout" souligne le syndicaliste d'Alliance police. "On ne peut plus faire face à tout ce qui peut se passer" constate-t-il avant de préciser :  Il faudrait qu’on ait des effectifs très rapidement, dans les plus brefs délais, et pas dans les délais lointains et vagues."

Néanmoins, le calme est revenu dans le quartier du Plateau à Juvisy-sur-Orge. "Il y a des patrouilles mises en place pour rassurer tous les citoyens" précise Claude Carillo.

Vous êtes à nouveau en ligne