Rouen : une femme de 59 ans soupçonnée d'euthanasie sur sa mère malade, une enquête pour homicide volontaire ouverte à son encontre

Le parquet de Rouen a ouvert une enquête pour homicide volontaire.
Le parquet de Rouen a ouvert une enquête pour homicide volontaire. (GOOGLE MAPS)

Les premières constatations laissent penser qu'elle a surdosé le traitement de morphine et d'antidouleurs que prenait sa mère, selon France Bleu Normandie. 

Face aux policiers, elle a reconnu avoir voulu abréger ses souffrances : une femme de 59 ans est soupçonnée d'avoir euthanasié sa mère âgée de 82 ans, lundi dans une clinique de Rouen (Seine-Maritime). Elle  a été placée en garde à vue, a appris France Bleu Normandie, confirmant une information d'Europe 1. Elle a été libérée et sera convoquée à nouveau plus tard.

Une surdose de morphine et d'antidouleurs

Le personnel soignant de la clinique Méridienne, au sud de Rouen, a constaté le lundi soir décès de la vieille dame, atteinte de plusieurs pathologies graves. Près d'elle se trouvait sa fille, qui a reconnu avoir mis fin aux souffrances de sa mère. L'enquête devra déterminer avec précision comment cette femme de 59 ans s'y est prise, mais les premières constatations laissent penser qu'elle a surdosé le traitement de morphine et d'antidouleurs que prenait sa mère. Un traitement pris habituellement au goutte à goutte, que sa fille, ancienne infirmière, lui aurait administré d'un seul coup.

La vieille dame, en fin de vie, souffrait depuis plusieurs années de plusieurs pathologies, dont la maladie de Parkinson. Le parquet de Rouen a ouvert une enquête pour homicide volontaire. Le personnel de la clinique et l'entourage familial ont été entendus.

Vous êtes à nouveau en ligne