Rouen : un Guinéen battu à mort le soir de la finale de la CAN

FRANCE 3

Une enquête a été ouverte après la mort d'un universitaire guinéen de 31 ans après une violente altercation près de Rouen (Seine-Maritime). Sa femme était à ses côtés dans la voiture. Des témoins affirment que l'agresseur a proféré des insultes racistes.

Qu'est-il arrivé à Mamoudou Barry, 31 ans ? Ce Guinéen, professeur de droit à l'université de Rouen (Seine-Maritime) est décédé samedi 20 juillet des suites de ses blessures. Il est 20h30,vendredi soir, dans le quartier de Canteleu, une commune de la banlieue de Rouen. Selon nos informations, Mamoudou Barry est en voiture avec sa femme quand il est pris à partie par un individu. "Ce monsieur leur a proféré des insultes, en disant : 'Vous les sales noirs, on va vous niquer ce soir'", raconte Kalil Keita, un ami de la victime.

Un suspect identifié et activement recherché

Des insultes racistes le soir de la finale de la Coupe d'Afrique des nations (CAN). Pourtant, la Guinée ne joue pas ce soir-là. Mamoudou Barry n'est même pas un supporter de football. Il sort de son véhicule et demande une explication. "Il n'a pas terminé sa phrase. Tout de suite, il a subi des coups (...) Il est tombé sur la tête et la nuque a cogné le goudron", témoigne Kalil Keita. À ce stade des investigations, aucun lien n'est établi entre le match de football et cette agression, mais la mort de Mamoudou Barry a fait réagir jusqu'au gouvernement. Selon une source proche de l'enquête, un suspect a été identifié grâce à la vidéosurveillance et aux témoignages recueillis. Il est toujours activement recherché.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne