Pyrénées-Atlantiques : l'homme soupçonné d'avoir violé et tué une femme enceinte de huit mois mis en examen

(DROUINAUD EMILIE / SUD OUEST PB / MAXPPP)

L'homme qui aurait violé et tué une femme enceinte de huit mois à Ustaritz (Pyrénées-Atlantique), a été mis en examen mardi. Il "ne nie pas les faits et a déjà fait plusieurs déclarations spontanées" selon une source jointe par France Bleu Pays Basque.

L'homme soupçonné d'avoir tué une femme enceinte de huit mois, mercredi 13 septembre, à Ustaritz (sud de Bayonne), a été mis en examen mardi 19 septembre pour homicide volontaire sur personne vulnérable en raison de son état de grossesse, viol sur personne vulnérable en raison de son état de grossesse et vols, selon France Bleu Pays Basque. Présenté à un juge, il a été incarcéré.

Ce sans-domicile-fixe de 38 ans, arrêté dimanche 17 septembre, a été confondu par son ADN. Il reconnaît sa participation au drame, sans plus de précision, et affirme avoir agi seul. L'homme est soupçonné d'avoir ligoté et violé la jeune étudiante infirmière de 23 ans, avant de la tuer. Les faits se sont déroulés au domicile de la mère de la victime.

Arrêté après deux jours de traque et une course poursuite

Selon les premiers éléments de l'enquête, il serait entré dans la maison de la mère de la victime pour dérober des objets. L'homme aurait alors été surpris par la jeune femme.

Le trentenaire avait été arrêté après deux jours de traque et une course poursuite avec les gendarmes, à une vingtaine de kilomètres des lieux du crime, dans les rues de Boucau (Pyrénées-Atlantique). Connu pour de "graves troubles psychologiques", selon le procureur, l'homme a été condamné pour vol, le 18 août dernier, à trois mois de prison avec sursis.