Sarre-Union ne comprend pas ses ados profanateurs

France 2

Le village du Bas-Rhin accuse encore le coup, alors que cinq jeunes sont en garde à vue après avoir profané le cimetière juif local. Personne ne pouvait imaginer de tels actes.

Ce mardi 17 février, l'incompréhension règne toujours dans le village de Sarre-Union, dans le Bas-Rhin. Pourquoi cinq adolescents de la commune ont-ils saccagé un cimetière juif ? Un homme qui connaissait l'un des auteurs est encore sonné : "Je n'aurais pas pensé que ce jeune aurait pu faire ça. Jamais de la vie. C'est presque pas possible", confie-t-il à France 2.
En garde à vue, les adolescents ont déclaré ignorer qu'ils s'en prenaient à un cimetière juif. Certains habitants en doutent. "Si on est né ici, on doit quand même savoir que c'était un cimetière juif. Dans tous les villages ici, il y en a partout", juge une femme. "Que ce soit juif, maghrébin, français ou peu importe, un cimetière, ça se respecte", assure un homme.

"Ce n'était pas prémédité"

Les cinq ados avaient un casier judiciaire vierge et aucun signe ne laissait présager un tel acte. "C'est de la bêtise. Ils y sont allés en pleine journée. Ce n'était pas un acte prémédité", déclare un professeur du lycée Georges-Imbert, où sont scolarisés trois des jeunes. Un lycéen parle de l'un d'eux : "J'aurais jamais pensé qu'il pouvait faire des actes comme ça. Il ne nous parlait jamais des autres religions. Il était complètement normal, non-raciste..."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne