Profanation de tombes : les jeunes bientôt fixés sur leur sort

FRANCE 2

Les cinq jeunes interpellés sont en passe d'être déférés devant un juge.

Après la profanation de 250 tombes à Sarre-Union, le procureur de la République de Saverne a révélé qu'il s'agissait bien d'un acte antisémite.
Ce mercredi 18 février, les cinq jeunes interpellés devraient être déférés devant un juge. "Pour le moment, ils sont toujours devant le juge d'instruction et il faudra attendre la fin de ces auditions, à tour de rôle, pour que les adolescents et leur famille, qui sont présentes ici, soient fixés", rapporte Matthieu Boisseau, le journaliste de France 2 en direct de Saverne.

Bientôt sous contrôle judiciaire ?

"Le procureur a également demandé le placement sous contrôle judiciaire de ces jeunes, avec interdiction de se rendre dans le village de Sarre-Union, de se rencontrer, et un placement en centre éducatif, et même un centre éducatif fermé pour deux d'entre eux", continue Matthieu Boisseau.
L'enquête, elle, se poursuit et on cherche à savoir s'il y avait un meneur au sein de ce groupe de cinq adolescents.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne