Profanation de tombes à Sarre-Union : un mobile antisémite

France 3

Les adolescents ont fait des "saluts nazis" et ont craché sur des symboles juifs. Ils viennent d'être mis en examen.

Les cinq jeunes, auteurs présumés du saccage de 250 tombes dans le cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), viennent d'être mis en examen et placés sous contrôle judiciaire, ce mercredi 18 février au soir. Selon le procureur de la République de Saverne, le caractère antisémite est bel et bien avéré.

A en croire Philippe Vannier, les cinq jeunes interpellés lundi ont fait des "saluts nazis", ont craché sur des symboles juifs comme l'étoile de David et ont prononcé des "Heil Hitler" ou "Sieg Heil". Les suspects ont également reconnu qu'ils savaient qu'ils vandalisaient un cimetière juif, contrairement à ce qu'il avait dit jusque là.

La stupéfaction à Sarre-Union

À Sarre-Union, c'est la stupéfaction. "Ça dépasse tout ce qu'on peut imaginer. En sachant tout ce qu'il y a eu pendant la guerre, tout ça, ça remonte", lance un homme, face à la caméra de France 2. "Je ne les voyais pas du tout faire un tel acte", s'étonne une riveraine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne