Les lycéens de Sarre-Union manifestent contre la discrimination

FRANCE 3

Une marche de plusieurs centaines de lycéens a eu lieu ce matin du 17 février à Sarre-Union (Bas-Rhin) pour condamner le saccage du cimetière juif par cinq jeunes de la commune.

Devant l'ancienne synagogue de la ville, ils sont entre 150 et 200 jeunes réunis pour une marche silencieuse. Choqués par la dégradation de plus de 250 tombes dans le cimetière juif local, ils ont choisi de défiler ce mardi 17 février pour montrer leur indignation et leur incompréhension.
"Ça fait du bien de voir qu'ils réagissent à ce qui s'est passé", exprime un riverain.

Des camarades de classe

Trois des cinq jeunes placés en garde à vue étaient des camarades de classe de ces lycéens.
"J'étais pas dans leur tête à ce moment-là. Je trouve ça vraiment abominable", témoigne Gaëtan, qui a organisé ce rassemblement "pour du divertissement, pour exprimer une idée. C'est quelque chose qu'on ne fait pas, et qui ne devrait pas exister en France".

Plusieurs de leurs professeurs les ont rejoints. Certains sont très remontés. "Il y a un an, on a eu un caillassage de pompiers, c'est la troisième fois que ce cimetière est vandalisé", exprime un professeur d'économie. "Et après, on fait une manif, et ça s'arrête là ? Quelles sont les mesures concrètes qui ont été prises pour que ça s'arrête là ?"
À mi-journée, il a été annoncé que la garde à vue de deux des cinq jeunes arrêtés était prolongée de 24 heures.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne