François Hollande veut rassurer

FRANCE 3

Depuis Montry (Seine-et-Marne), le président de la République s'est exprimé sur les derniers actes terroristes et antisémites en France, en lien avec le saccage d'un cimetière juif en Alsace.

Le chef de l'État s'est exprimé ce lundi 16 février au micro de France 3 pour condamner la profanation de près de 300 tombes dans le cimetière juif de Sarre-Union (Alsace).

"Il ne peut pas être toléré d'actes antisémites dans notre pays", a-t-il déclaré ce lundi matin. "Nous savons qu'il y a eu, au cours des dernières années, davantage de paroles, d'actes qui ont pu être qualifiés d'antisémites. Il y a eu aussi des actes antimusulmans, antireligieux. Ils sont aussi inacceptables".

Concerner les citoyens

Dans un climat de début d'année difficile marqué par les attentats de janvier, et notamment l'attaque antisémite de l'Hyper Cacher à Paris, l'agression de ce lieu de recueillement est un nouveau signe de préoccupation pour la communauté juive.
"Rien ne sera toléré, et rien ne sera laissé comme ça sans réaction", a conclu le chef de l'État. "C'est une volonté qui est celle de l'État, ça doit être aussi un sursaut de la communauté nationale".

Le président Hollande devrait se rendre mardi 17 février à Sarre-Union dans le Bas-Rhin, pour rendre hommage et soutenir les victimes du cimetière profané ce week-end.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne