VIDEO. Cinq mineurs en garde à vue pour la profanation du cimetière juif

FRANCE 3

Suite à la découverte de 250 tombes saccagées dans le cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), cinq jeunes ont été arrêtés ce lundi après-midi. Ils n'ont pas d'antécédents judiciaires.

Sans doute une prise de conscience. Un mineur s'est rendu à la gendarmerie ce lundi 16 février et a reconnu avoir attaqué les tombes du cimetière juif de Sarre-Union (Alsace), en compagnie de quatre autres jeunes, interpellés dans la foulée.

"Ce sont des jeunes originaires de la région, qui auraient commis les faits le jeudi 12 février dans l'après-midi, entre 15 et 18 heures", détaille Philippe Vannier, le procureur de la République de Saverne.

Il ne s'agirait donc pas d'un acte antisémite, mais la nouvelle a tout de même choqué les riverains. "Est-ce que les gens, les enfants, n'ont plus de respect de Dieu, de n'importe quoi ?", se demande un habitant. "Quand on voit les dégâts, on peut se demander comment ils ont fait. Ce sont des dégâts extrêmement importants", soulève un autre.

Un acte lourd de conséquences

Beaucoup de familles de défunts sont arrivées sur les lieux ce lundi pour savoir si la tombe de leurs proches comptait parmi les quelques 250 stèles et pierres dégradées, voire détruites.

Les mineurs, qui n'ont pas d'antécédents judiciaires et réfutent l'idée d'un acte antisémite, risquent jusqu'à sept ans de prison. François Hollande devrait venir à Sarre-Union mardi 17 février pour soutenir les familles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne