Producteur tabassé par des policiers : l'exécutif est sous pression

France 2

L'onde de choc de l'affaire Michel Zecler s'est étendue sur le plan politique. Sur sa page Facebook, Emmanuel Macron a réclamé une police exemplaire. Des fissures au sein même de la majorité ont été constatées.

Les images du tabassage du producteur Michel Zecler par des policiers sont choquantes. Sur sa page Facebook, Emmanuel Macron a dénoncé des "images qui nous font honte" et a réclamé une "police exemplaire avec les Français, des Français exemplaires avec les forces de l'ordre". Le chef de l'État a demandé au gouvernement de faire des propositions pour restaurer la confiance entre les citoyens et la police.

"Les barbares en uniforme"

Certains membres du gouvernement ne mâchent pas leurs mots. "En tant que citoyenne, je suis choquée. Et en tant que femme noire, je suis blessée, triste et en colère", a réagi Élisabeth Moreno, ministre déléguée chargée de l’Égalité femmes-hommes. Même le rapporteur de la loi "sécurité globale" et ancien patron du Raid, Jean-Michel Fauvergue, a exprimé son indignation : "Les barbares en uniforme étaient de sortie ce soir-là. Je peux vous garantir, pour avoir passé quarante ans dans la police, que ce que j’ai vu m’a fait honte." L'opposition, quant à elle, demande des comptes au président.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne