Policier tué dans l’Aveyron : le chauffard était positif au cannabis

(Le policier tué près de Decazeville (Aveyron) avait 36 ans © Maxppp)

L’homme de 27 ans qui a foncé sur un groupe de policiers et tué l’un d’entre eux vendredi dans l’Aveyron a été contrôlé positif au cannabis, annonce le procureur de la République de Rodez. Il a été mis en examen pour "homicide volontaire aggravé".

Le procureur de la République de Rodez, Yves Delpérié, annonce à l’AFP ce samedi que le chauffard qui a tué un policier dans l’Aveyron vendredi avait consommé du cannabis. D’après ses analyses de sang, le jeune homme de 27 ans était positif au moment des faits.

Il a déjà été condamné pour conduite sous l’emprise de stupéfiants. Il a été déféré dimanche au pôle criminel de Montpellier. Il a été mis mis en examen pour homicide volontaire aggravé, aggravé parce que la victime est une personne dépositaire de l'autorité publique", a indiqué à l'AFP le procureur de Montpellier, Christophe Barret. Le jeune homme encourt "la réclusion criminelle à perpétuité, il vient d'être placé sous mandat de dépôt et va être incarcéré, a priori à la maison d'arrêt de Villeneuve-lès-Maguelon e", à l'ouest de Montpellier

Vendredi, le jeune homme, ancien pompier, roulait à 95 km/h au lieu de 50 km/h près de Decazeville. Il a refusé de se soumettre à un contrôle routier. Quelques mètres plus loin, un deuxième groupe de policiers l’attendait. Il a fait demi-tour et a percuté le premier groupe. "Le choc a été extrêmement violent, il n'y a aucune trace de freinage ", a déclaré le procureur. Un policier de 36 ans a été tué.

A LIRE AUSSI ►►► Un policier tué par un véhicule lors d'un contrôle dans l'Aveyron

Vous êtes à nouveau en ligne