DIRECT. Policier tué à Avignon : le tireur présumé "a contesté les faits", un troisième suspect en garde à vue

Des policiers sécurisent un quartier d\'Avignon (Vaucluse), le 5 mai 2021 après la mort d\'Eric Masson en opération.
Des policiers sécurisent un quartier d'Avignon (Vaucluse), le 5 mai 2021 après la mort d'Eric Masson en opération. (CLEMENT MAHOUDEAU / AFP)

Alors que deux suspects ont été mis en examen et placés en détention provisoire mardi après la mort du brigadier Eric Masson, le 5 mai, le procureur de la République d'Avignon a annoncé mercredi qu'un individu suspecté d'avoir aidé les deux hommes avait été placé en garde à vue.

L'enquête avance dans l'affaire du meurtre du policier Eric Masson, tué le 5 mai à Avignon (Vaucluse). Au lendemain de la mise en examen de deux suspects, dont le tireur présumé, le procureur de la République Philippe Guémas a fait un point sur l'enquête, mercredi 12 mai. L'homme soupçonné d'avoir tiré sur Eric Masson "a continué de contester les faits tout au long de sa garde à vue", a expliqué le procureur, à propos d'un homme identifié par le collègue du policier tué. Le second suspect, qui a "assisté aux faits sans y participer" selon le procureur,"a confirmé que le principal suspect était bien celui qui avait tiré". Suivez notre direct.

 Un policier tué lors d'une opération antidrogue. Eric Masson a été abattu le 5 mai en fin de journée à Avignon, alors qu'il était en intervention sur un important point de deal du centre-ville avignonnais. Le suspect, qui avait pris la fuite, a été arrêté dimanche soir au péage de Remoulins (Gard) en compagnie de deux individus. Les trois hommes tentaient de fuir vers l'Espagne. La sœur du tireur présumé a également été interpellée.

 Deux suspects mis en examen. Les deux suspects ont été placés en détention provisoire, mardi dans la soirée. Le tireur présumé (19 ans), qui nie les faits, est poursuivi pour "homicide volontaire sur personne dépositaire de l'autorité publique" et "tentative d'homicide" sur le collègue de l'agent. L'homme (20 ans) qui accompagnait le tireur présumé a lui été mis en examen pour "non-assistance à personne en danger et recel de malfaiteurs". La complicité, en revanche, n'a pas été retenue.

Un nouveau suspect en garde à vue. Une troisième personne, soupçonnée d'être propriétaire du local où se sont cachés les deux suspects entre mercredi et dimanche, se trouve en garde à vue, a annoncé le procureur de la République d'Avignon, Philippe Guémas.

 Deux gardes à vue levées. Alors que quatre personnes avaient été placées en garde à vue, lundi, deux suspects ont été libérés mardi. Il s'agit du chauffeur du véhicule intercepté au péage et de la sœur du principal suspect.

 Hommage national rendu à Eric Masson. "Face au pire, il donnait le meilleur." Le Premier ministre, Jean Castex, a salué Eric Masson, qu'il a décrit mardi comme un "serviteur de l'Etat", lors de l'hommage national rendu à ce policier de 36 ans. Dimanche, des centaines de policiers avaient honoré la mémoire de leur collègue à Paris et à Avignon.

Vous êtes à nouveau en ligne