Viry-Châtillon : le ras-le-bol des habitants

France 3

L'un des quatre policiers violemment agressés samedi 8 octobre à Viry-Châtillon (Essonne) est entre la vie et la mort. L'agression s'est produite dans le quartier de la Grande Borne, où règne l'économie souterraine liée aux trafics en tout genre.

Renforts de police, contrôles, fouilles... L'ambiance est lourde à Viry-Châtillon (Essonne) ce dimanche 9 octobre. Sur le trottoir, les traces de l'agression, dont ont été victimes les policiers, sont encore visibles. Les policiers étaient en faction près d'un carrefour réputé pour les vols à la portière et à proximité d'une caméra de surveillance qui dérange les trafics en tout genre. Un drame qui fait la une de l'actualité, mais pour les habitants c'est un quotidien angoissant.

"Sortons et marchons"

Patrice Quarteron, champion du monde de boxe thaï et qui a grandi dans la cité de la Grande Borne, est révolté : "Ce n'est pas normal. C'est totalement injustifié. Quels que soient les problèmes, c'est intolérable. C'est un truc qui ne devait pas se faire". Dans le quartier, certains habitants souhaitent une prise de conscience et une réaction de la population. "Ce n'est plus un jeu, sortons et marchons pour dire à nos enfants d'arrêter ! Stop !", lance une femme au micro de France 3.  Un message qui ne sera peut-être pas apprécié ni entendu par tout le monde dans le quartier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne