Violences scolaires : des policiers dans les écoles ?

FRANCE 2

Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, n'exclut pas d'envoyer des forces de l'ordre dans les établissements scolaires. Les réactions à la suite de cette annonce sont nombreuses. 

Justice, Éducation nationale et Intérieur : trois ministres sont en première ligne face aux violences scolaires. "Dans les quartiers les plus difficiles, comme les quartiers de reconquête républicaine, je n'exclus pas la possibilité d'une présence policière dans l'établissement, avec l'accord du chef d'établissement", a expliqué le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner. La ville de Nice (Alpes-Maritimes) avait testé ce fonctionnement avec la présence de policiers municipaux non armés dans les établissements.

Les professeurs n'accueillent pas la mesure avec enthousiasme

Cette mesure sécuritaire suscite la défiance d'une grande partie des enseignants. "Affecter des policiers dans des établissements scolaires n'est pas la mesure qu'attendent les professeurs qui se sont exprimés sur les réseaux sociaux pour témoigner de leur souffrance au travail. Tout dépendra de ce qui sera demandé aux policiers", explique Claire Kepper, responsable nationale d'un syndicat enseignant. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne