"Sans policiers et gendarmes, pas de sécurité ni de liberté", rappelle Emmanuel Macron

FRANCEINFO

Emmanuel Macron a eu un mot pour les forces de l’ordre, qui sont toujours en colère, car accusées de racisme et de violences injustifiées selon elles. Mais le chef de l’État ne s’est pas vraiment étendu sur le sujet dimanche 14 juin. Analyse.

"Nous ne bâtirons pas davantage notre avenir dans le désordre. Sans ordre républicain, il n'y a ni sécurité ni liberté", a déclaré le président de la République dimanche 14 juin. "Cet ordre, ce sont les policiers et gendarmes sur notre sol qui l'assurent. Ils sont exposés à des risques quotidiens en notre nom, c'est pourquoi ils méritent le soutien de la puissance publique et la reconnaissance de la nation", a-t-il ajouté.

Macron n’est pas rentré dans les détails

Christophe Castaner est fragilisé, car il n’a pas l'appui des syndicats. Quand on est ministre de l’Intérieur et premier flic de France, c’est compliqué d’avoir les syndicats contre soi. Les propos d'Emmanuel Macron dimanche soir ont soutenu la police, mais sans revenir sur aucune des mesures annoncées par Christophe Castaner. Il s’est contenté d’un soutien général aux forces de l’ordre sans contredire son ministre. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne